Agenda

Les actus de l'AREA BFC
1er mai 2018
Candidatez jusqu'au 31 août !
Programme d'actions International
Actu'Alim, le magazine de l'AREA BFC est disponible !
Accueillez et faites découvrir votre entreprise aux élèves de la région !
Les 4 & 10 octobre 2018
L'EABFC vous propose une formation les 04 et 10 octobre 2018.
Juin 2016
Boîte à outils - Performance industrielle en agroalimentaire 6 TPE/PME témoignent
Octobre 2016
Transition Énergétique des les IAA Franc-Comtoises - Trois ans d'accompagnement vers la performance énergétique, économique et écologique
Décembre 2016
Responsabilité Sociétale des Entreprises : une riche aventure de 3 ans !
Septembre 2014
Une opportunité pour la création de valeurs durables
Octobre 2014
Valoriser et capitaliser les potentiels humains
Juin 2015
Retour d'expérience de 6 entreprises

Les Programmes en cours

Les programmes collectifs proposés et pilotés  par l’AREA BFC, peuvent être définis comme un diagnostic générant un plan d’action puis un bilan le tout réalisé par un expert spécialisé dans le domaine bénéficiant de ces programmes. Ces derniers sont définis spécialement à destination des entreprises agroalimentaires.

 

Ces projets sont financés en partie par les pouvoirs publics et leurs thématiques sont fondées sur les besoins spécifiques, des entreprises agroalimentaires, identifiés par l’AREA BFC.

 

Ces programmes regroupent des entreprises pilotes qui les mettent en œuvre au sein de leur structure afin d’en retirer un gain personnel suscitant ainsi un intérêt collectif dans le but d’une amélioration globale de la filière agroalimentaire.

 

Exemples de programmes collectifs pilotés par l'AREA BFC : Transmission des Savoir-Faire, Transition Énergétique, RSE, Boîte à Outils - Performance industrielle en AA

 


Ressources Humaines

Contexte :

  • L’agroalimentaire représente une part des emplois plus importante dans la Région qu’au niveau national. Toutefois, le secteur rencontre d’importantes difficultés tant à attirer qu’à fidéliser ses salariés, ce qui est pourtant gage de pérennité des savoir-faire. Ces difficultés sont le reflet de conditions de travail parfois difficiles, du caractère rural de la Région, mais aussi d’une image de l’agroalimentaire assez négative du fait des divers scandales sanitaires qui ont touché le secteur.
  • De plus, la transformation numérique qui s’enclenche actuellement dans les entreprises du secteur agroalimentaire va fortement bouleverser les besoins en compétences, l’organisation de l’entreprise et du travail, ainsi que le management.

Objectifs :

Face à ces constats, l’ARIATT, à travers ce programme d’actions financé par la DRAAF, s’est fixé plusieurs missions :
  • Sensibiliser les dirigeants des entreprises qui ne le sont pas encore, sur l’importance de réduire la pénibilité et d’améliorer la sécurité et le bien-être au travail. L’idée est d’inciter à mettre en place des stratégies qui permettent de réduire l’absentéisme des salariés, agissant ainsi dans le sens d’une fidélisation des salariés.
  • Sensibiliser et accompagner les dirigeants d’entreprise à anticiper l’évolution de leurs besoins en compétences notamment pour faire face à la transformation numérique de leurs entreprises.
  • Informer les RRH des évolutions législatives (notamment avec les changements prévus en 2018 dans la Loi Travail).

En pratique :

  • Précision des besoins et attentes de chaque entreprise lors des visites en entreprise ;
  • Accompagnement et information de l’actualité, via des réunions sur les thématiques suivantes : Sécurité et bien-être au travail : comment le mettre en œuvre ? / Quel est l’impact des nouvelles dispositions de la Loi Travail sur les PME et TPE ? / Comment l’entreprise peut s’adapter aux nouvelles attentes sociétales des jeunes générations ? ...) ;
  • Contribution à la promotion des métiers auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi;
  • Accompagnement sur le renforcement des compétences des collaborateurs RH et des autres salariés via l’organisation de formations.

+ D’infos :

Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez plus de précisions sur ses modalités ?  Contactez l' AREA BFC à l'adresse mail suivante : lucie.huault@area-bfc.fr

Financeurs :

Favoriser les énergies renouvelables

Contexte :

Le secteur agroalimentaire est particulièrement demandeur en énergie, que ce soit en chaleur (cuisson, chauffage) ou en froid (réfrigération, stockage).  En France, avec  66 TWh/an l’industrie agroalimentaire est le 3ème secteur industriel consommateur d’énergie derrière sidérurgie et chimie (source CEREN 2009). Dans le cadre de la transition énergétique et en raison de la raréfaction des ressources naturelles, il est aujourd’hui indispensable de se tourner vers de nouvelles sources pour compléter le mix énergétique français et réduire la dépendance aux énergies conventionnelles que sont les combustibles fossiles et nucléaires. Les énergies renouvelables (EnR) représentent ainsi un enjeu mondial majeur, tant pour leurs usages thermiques que pour la production d’électricité. Il en existe plusieurs formes, mais les plus pertinentes pour les industriels de l’agroalimentaire sont de deux types :

-              Biomasse : soit dans le cadre de chaudières bois pour la production de chaleur ou dans des technologies de méthanisation pour la production de chaleur et d’électricité.

-              Solaire Thermique : chauffage d’eau sanitaire ou utilisation pour le process. La région Bourgogne-Franche-Comté constitue un terrain particulièrement propice à ces technologies. De ce fait, l’EABFC se propose d’initier grâce à l’expertise de l’ARIATT des démarches de sensibilisation et d’accompagnement visant à développer la mise en place des énergies renouvelables dans les IAA.

Ce programme aura pour objectif principal de convaincre et rassurer les industriels pour faciliter le développement de ces énergies d’avenir.

Objectifs :

L’action collective « Favoriser les Énergies Renouvelables » a pour objectif, à travers la conduite d’actions de communication, d’accompagnement et de faisabilité, de plébisciter le développement des énergies renouvelables dans le tissu agroalimentaire régional tout en accompagnant les entreprises dans la sobriété énergétique.

En pratique :

En vue d’accompagner les entreprises dans leurs démarches de performance énergétique et la transition vers les énergies renouvelables, l’EABFC propose 4 prestations personnalisées et adaptées à la maturité énergétique de l’entreprise :

Accompagnement

Objectif

Modalités

Coût (HT)

Visite Conseil énergie 

Identifier et chiffrer les enjeux de la mise en œuvre de démarches de performance énergétique

Réalisée par l’EABFC (2j)

500 €

Diagnostic Performance

Réaliser un diagnostic des consommations d’énergie et proposer un plan d’action pour améliorer la performance énergétique
Identifier les opportunités EnR

Réalisé par un prestataire spécialisé (8j)

Accompagnement à la mise en œuvre du plan d’action pendant 1 an par l’EABFC (5j)

5 000 €

Etude de Faisabilité EnR

Valider la pertinence d’un projet EnR, étudier la faisabilité technique, chiffrer les aspects économiques et définir le calendrier

Réalisée par un prestataire spécialisé (8j)

Accompagnement EABFC (2j)

3 500 €

Cahier des Charges pour installation EnR (réalisé à la suite de l’étude de faisabilité)

Construire une proposition concrète et clé en main pour l’entreprise

Réalisée par un prestataire spécialisé (5j)

Accompagnement EABFC (2j)

2 800 €

Les partenaires de l’action :

L’action menée par l’EABFC est réalisée en partenariat avec l’ARIATT, l’ARIA Bourgogne et l’ADEME, également financeur de l’action. Les expertises techniques seront réalisées par des prestataires indépendants.

+ D’infos :

Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez plus de précisions sur ses modalités ?  Contactez l' AREA BFC à l'adresse mail suivante : jonathan.coquelin@area-bfc.fr

Financeurs :

Valorisation des coproduits

Contexte :

Lors des discussions du Grenelle de l'environnement, il avait été prévu qu'un plan d'action consacré aux déchets se mette en place. Ce plan oblige depuis 2015 un taux de recyclage des matières organique de 45 % pour les déchets ménagers et, depuis 2012, de 75 % pour les déchets des entreprises et les emballages. Par ailleurs, le traitement des déchets représente souvent un poste important dans les industries agroalimentaires avec un coût pouvant aller de 9 à plus de 330 €/t en fonction du type de produit et de la méthode de valorisation. Ainsi il, est dès aujourd’hui nécessaire pour les industriels de réfléchir à la manière dont sont traités ces déchets et aux possibilités d’optimisation de ce traitement. C’est pourquoi l’EABFC  souhaite, réaliser sur la région Bourgogne-Franche-Comté une, cartographie visant à identifier les gisements présents au niveau régional (nature, volumes, traitement…) pour enfin proposer des pistes d’amélioration avec notamment l’engagement d’une réflexion sur le développement d’une ou plusieurs unités de méthanisation. Ce programme aura un double impact pour les industriels en leur permettant de réaliser des économies substantielles tout en poussant encore plus loin leur démarche environnementale.

Objectifs :

Le programme collectif aura pour but d’initier et piloter une démarche globale d’amélioration de la valorisation des déchets organiques en Bourgogne-Franche-Comté. Cette démarche passera par la mise en place d'un système de proximité chargé d'animer et d'encadrer l'opération avec pour objectifs de sensibiliser les entreprises, participer à la lutte pour la réduction et la valorisation des déchets, identifier les gisements de déchets organiques issus des IAA franc-comtoises, identifier les partenariats économiques possibles et proposer des solutions collectives et individuelles de gestion des déchets organiques.

En pratique :

L’action conduite par l’ EABFC sera mise en œuvre par l’ ARIATT par, dans un premier temps, la réalisation d’une cartographie des opportunités bourguignonnes de valorisation des déchets organiques qui complètera celle réalisée en 2016-2016 en Franche-Comté. Dans un second temps, les opportunités identifiées seront précisées et accompagnées à l’aide par exemple de groupes de travail locaux.

Les partenaires de l’action :

L’action collective est portée par l’ EABFC en partenariat avec l’ARIATT, l’ARIA Bourgogne et l’ ADEME, également co-financeur auprès de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

+ D’infos :

Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez plus de précisions sur ses modalités ?  Contactez l' Ariatt au 03.81.25.04.00 ou sur ariatt@ariatt.fr

Financeurs :

Actions à l'International

  • Visuel 1

Contexte :

Les produits issus des entreprises agroalimentaires représentaient 13 % des exportations de la Région en 2015 selon la DRAAF. L'agroalimentaire est en effet un secteur industriel important pour le commerce extérieur régional. Face à l'enjeu que représente l'internationalisation comme levier de développement et de croissance, la volonté des pouvoirs publics est de passer d'un accompagnement des entreprises à l'export vers une démarche globale et collective.

Objectifs :

Dans ce contexte, l'EABFC met en place un programme d'Actions à l'International. Ce programme a pour objectif d'encourager l'internationalisation des PME dans les secteur agroalimentaire et de favoriser la création d'une dynamique d'entreprises en Bourgogne-Franche-Comté. Il s'agira de rassembler les entreprises leaders déjà compétentes pour apporter leur expérience et inciter les autres à exporter. Une de nos missions est donc de renforcer les liens entre les entreprises de la Grande Région, les amener à mieux se connaître pour leur permettre de collaborer.

En pratique :

Les 3 leviers pour mettre en place ce programme : IDENTIFICATION DES BESOINS DES ENTREPRISES :
  •         Visites en entreprises
  •         Réunions d’échanges
  •         Réalisation d’un état des lieux de l’export des IAA sous forme d’annuaire
SENSIBILISATION & COMMUNICATION :
  •        Rencontre avec des partenaires spécialisés
  •        Veille réglementaire auprès d’organismes spécialisés
FORMATION & INFORMATION :
  •        Organisation de réunions d’échanges Export et sessions de formation
+ D’infos : Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir d'avantage ? Contactez-nous au 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

Financeurs :

Boîte à outils – Performance en agroalimentaire en faveur des TPE/PME de la Grande Région

  • Visuel 0
  • Visuel 0

Contexte :

Suite à notre conjoncture économique actuelle, les entreprises se doivent de rester compétitives. De plus, les exigences des clients se renforcent et imposent de plus en plus de réactivité et de flexibilité de la part des industriels.  Dans cette situation, les Petites Entreprises ne doivent pas être délaissées pour rester en vie et prospérer face à la concurrence. En Bourgogne, 67% des entreprises agroalimentaires ont moins de 20 salariés (Source : Agreste Bourgogne N°172, novembre 2014) et en Franche-Comté 77 % (Source : Rapport CESE, janvier 2012).

Objectifs :

Pour rester compétitives et prospérer, les entreprises et plus particulièrement les TPE font alors face à divers enjeux : - le maintien de la compétitivité des entreprises (coût) ; - une adaptation aux exigences du marché (réactivité, délai) ; - la satisfaction des clients (qualité) ; - l’établissement d’une rentabilité durable (productivité). L’ARIATT a été mandatée par l’EABFC afin d’aider les petites entreprises à intégrer une démarche d’amélioration continue, et à les accompagner dans l’optimisation de leur production. A l’issue de l’action, les entreprises auront acquis plus d’autonomie dans leur capacité à produire en flux tendu, leur performance sera plus importante, ce qui leur permettra d’être plus compétitives en conservant les mêmes moyens.

Les partenaires de l’action :

Partenaire technique : PI Consultants Associés - M Stéphane Baelde

En pratique :

En juin dernier s’est terminée la 1ère phase du programme « Boîte à Outils – Performance industrielle en agroalimentaire », dont l’objectif était de diagnostiquer 6 entreprises pilotes (Abattoir de la Motte ; Affineurs Francs-Comtois Réunis ; Fromagerie Badoz ; Fromagerie Delin ; Fromagerie Milleret ; Le Criollo). L’ARIATT annonce aujourd’hui le démarrage de la seconde phase du programme pour la Grande Région. Celle-ci vise à accompagner ces entreprises dans la mise en œuvre des actions d’amélioration continue. + D’infos : Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir d'avantage ? Contactez-nous au 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

Financeurs :

Transfert de Technologies 2017-2018

TRANSFERT DE TECHNOLOGIES

Contexte :

L’innovation est une composante fondamentale du développement et de la compétitivité des entreprises agroalimentaires, les démarches, processus et moyens qui lui sont liés permettent aux industriels de réagir aux problématiques actuelles. Ils leurs offrent surtout la possibilité d’anticiper les opportunités futures et d’être proactifs face à un contexte en constante évolution tout en assurant leur développement à moyen et long terme.

Elle ne doit pas être limitée à de l’innovation produit, mais concerne également les composantes sociales, économiques et organisationnelle de l’entreprise.

L’intégration de l’innovation sous toutes ces formes dans la stratégie de l’entreprise doit être perçue comme un levier de compétitivité durable. Les entreprises doivent être accompagnées pour minimiser leurs prises de risques en mettant à disposition des compétences régionales et des coopérations nécessaires pour faire en sorte de passer de l’innovation au marché créateur d‘emploi.

L’accès aux nouvelles technologies, particulièrement les composantes numériques, est un facteur clé pour faciliter aux industriels cette démarche complexe d’innovation.

Les contraintes et enjeux inhérents à la filière en font un secteur particulièrement demandeur et exigeant sur la thématique du numérique. Les usages internes et externes de ces technologies se doivent en effet de prendre en compte les spécificités de la filière, notamment au niveau de la traçabilité, de la qualité et de la sécurité alimentaire.

Objectifs :

L’ARIATT, mandatée par l’EABFC, a pour objectif via ce programme collectif de s’appuyer sur ses compétences de CDT pour promouvoir l’innovation auprès des industries agroalimentaires de Bourgogne-Franche-Comté. L’ARIATT est en effet un acteur majeur de l’innovation au sein de la filière agroalimentaire, caractérisée par des besoins et attentes très spécifiques liés à des contraintes techniques, qualitatives, environnementales et réglementaires fortes. Ses compétences permettront à l’ARIATT d’accompagner les IAA régionales dans leurs démarches innovantes, avec un focus particulier sur la transformation numérique des entreprises, pierre angulaire de cette action.

En pratique :

Dans l’objectif de répondre aux attentes des IAA régionales sur l’Innovation et aux enjeux posés par la Transition Numérique, l’EABFC oriente ses démarches autours d’actions collectives et individuelles. Portées essentiellement par l’ARIATT, les démarches mises en œuvre ont pour but de favoriser le transfert de technologies et l’innovation entre les IAA régionales tout en traitant le fil rouge de la Transition Numérique. Afin de rester au plus proche des attentes des IAA régionales, les actions réalisées dans le cadre du programme TT 2017-2018 sont de 3 ordres :
- La veille : partie fondamentale du transfert de technologies qui permet l’acquisition de connaissances préalable à leur diffusion.
-  Les actions collectives : réponse à des problématiques régionales ou nationales en favorisant le partage de connaissances.
- Les actions individuelles : moyens d’identification des besoins sur le terrain et démarches mises en œuvre pour répondre aux problématiques rencontrées trop spécifiques pour être traitées collectivement.

Financeur de l’action :

  La Région Bourgogne-Franche-Comté

+ D’infos :

 Contactez-nous : au 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

Lettre_d_info_Septembre_2017.pdf ( 514,48Ko - 09/01/2018 )

stream-xxx.net