Agenda

Les actus de l'AREA BFC
Programme d'actions International
Programme d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables dans les entreprises agroalimentaires en Bourgogne Franche-Comté pour 2017-2018
Juin 2018
les actus de l'AREA BFC
Mai 2018
Les actus de l'AREA BFC
Juin 2018
ACTU'Alim #1 juin 2018 : le magazine de l'AREA BFC
Juillet 2018
Programme d'actions Ressources Humaines
Qui sont les lauréats ?
Votre accompagnement sur mesure !
Le 29 janvier à Besançon
Juin 2016
Boîte à outils - Performance industrielle en agroalimentaire 6 TPE/PME témoignent
Octobre 2016
Transition Énergétique des les IAA Franc-Comtoises - Trois ans d'accompagnement vers la performance énergétique, économique et écologique
Décembre 2016
Responsabilité Sociétale des Entreprises : une riche aventure de 3 ans !
Septembre 2014
Une opportunité pour la création de valeurs durables
Octobre 2014
Valoriser et capitaliser les potentiels humains
Juin 2015
Retour d'expérience de 6 entreprises

Les programmes achevés

Ressources Humaines

Contexte :

  • L’agroalimentaire représente une part des emplois plus importante dans la Région qu’au niveau national. Toutefois, le secteur rencontre d’importantes difficultés tant à attirer qu’à fidéliser ses salariés, ce qui est pourtant gage de pérennité des savoir-faire. Ces difficultés sont le reflet de conditions de travail parfois difficiles, du caractère rural de la Région, mais aussi d’une image de l’agroalimentaire assez négative du fait des divers scandales sanitaires qui ont touché le secteur.
  • De plus, la transformation numérique qui s’enclenche actuellement dans les entreprises du secteur agroalimentaire va fortement bouleverser les besoins en compétences, l’organisation de l’entreprise et du travail, ainsi que le management.

Objectifs :

Face à ces constats, l’ARIATT, à travers ce programme d’actions financé par la DRAAF, s’est fixé plusieurs missions :
  • Sensibiliser les dirigeants des entreprises qui ne le sont pas encore, sur l’importance de réduire la pénibilité et d’améliorer la sécurité et le bien-être au travail. L’idée est d’inciter à mettre en place des stratégies qui permettent de réduire l’absentéisme des salariés, agissant ainsi dans le sens d’une fidélisation des salariés.
  • Sensibiliser et accompagner les dirigeants d’entreprise à anticiper l’évolution de leurs besoins en compétences notamment pour faire face à la transformation numérique de leurs entreprises.
  • Informer les RRH des évolutions législatives (notamment avec les changements prévus en 2018 dans la Loi Travail).

En pratique :

  • Précision des besoins et attentes de chaque entreprise lors des visites en entreprise ;
  • Accompagnement et information de l’actualité, via des réunions sur les thématiques suivantes : Sécurité et bien-être au travail : comment le mettre en œuvre ? / Quel est l’impact des nouvelles dispositions de la Loi Travail sur les PME et TPE ? / Comment l’entreprise peut s’adapter aux nouvelles attentes sociétales des jeunes générations ? ...) ;
  • Contribution à la promotion des métiers auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi;
  • Accompagnement sur le renforcement des compétences des collaborateurs RH et des autres salariés via l’organisation de formations.

Financeurs :

Favoriser les énergies renouvelables

Contexte :

Le secteur agroalimentaire est particulièrement demandeur en énergie, que ce soit en chaleur (cuisson, chauffage) ou en froid (réfrigération, stockage).  En France, avec  66 TWh/an l’industrie agroalimentaire est le 3ème secteur industriel consommateur d’énergie derrière sidérurgie et chimie (source CEREN 2009). Dans le cadre de la transition énergétique et en raison de la raréfaction des ressources naturelles, il est aujourd’hui indispensable de se tourner vers de nouvelles sources pour compléter le mix énergétique français et réduire la dépendance aux énergies conventionnelles que sont les combustibles fossiles et nucléaires. Les énergies renouvelables (EnR) représentent ainsi un enjeu mondial majeur, tant pour leurs usages thermiques que pour la production d’électricité. Il en existe plusieurs formes, mais les plus pertinentes pour les industriels de l’agroalimentaire sont de deux types :

-              Biomasse : soit dans le cadre de chaudières bois pour la production de chaleur ou dans des technologies de méthanisation pour la production de chaleur et d’électricité.

-              Solaire Thermique : chauffage d’eau sanitaire ou utilisation pour le process. La région Bourgogne-Franche-Comté constitue un terrain particulièrement propice à ces technologies. De ce fait, l’EABFC se propose d’initier grâce à l’expertise de l’ARIATT des démarches de sensibilisation et d’accompagnement visant à développer la mise en place des énergies renouvelables dans les IAA.

Ce programme aura pour objectif principal de convaincre et rassurer les industriels pour faciliter le développement de ces énergies d’avenir.

Objectifs :

L’action collective « Favoriser les Énergies Renouvelables » a pour objectif, à travers la conduite d’actions de communication, d’accompagnement et de faisabilité, de plébisciter le développement des énergies renouvelables dans le tissu agroalimentaire régional tout en accompagnant les entreprises dans la sobriété énergétique.

En pratique :

En vue d’accompagner les entreprises dans leurs démarches de performance énergétique et la transition vers les énergies renouvelables, l’EABFC propose 4 prestations personnalisées et adaptées à la maturité énergétique de l’entreprise :

Accompagnement

Objectif

Modalités

Coût (HT)

Visite Conseil énergie 

Identifier et chiffrer les enjeux de la mise en œuvre de démarches de performance énergétique

Réalisée par l’EABFC (2j)

500 €

Diagnostic Performance

Réaliser un diagnostic des consommations d’énergie et proposer un plan d’action pour améliorer la performance énergétique
Identifier les opportunités EnR

Réalisé par un prestataire spécialisé (8j)

Accompagnement à la mise en œuvre du plan d’action pendant 1 an par l’EABFC (5j)

5 000 €

Etude de Faisabilité EnR

Valider la pertinence d’un projet EnR, étudier la faisabilité technique, chiffrer les aspects économiques et définir le calendrier

Réalisée par un prestataire spécialisé (8j)

Accompagnement EABFC (2j)

3 500 €

Cahier des Charges pour installation EnR (réalisé à la suite de l’étude de faisabilité)

Construire une proposition concrète et clé en main pour l’entreprise

Réalisée par un prestataire spécialisé (5j)

Accompagnement EABFC (2j)

2 800 €

Les partenaires de l’action :

L’action menée par l’EABFC est réalisée en partenariat avec l’ARIATT, l’ARIA Bourgogne et l’ADEME, également financeur de l’action. Les expertises techniques seront réalisées par des prestataires indépendants.

Financeurs :

Valorisation des coproduits

Contexte :

Lors des discussions du Grenelle de l'environnement, il avait été prévu qu'un plan d'action consacré aux déchets se mette en place. Ce plan oblige depuis 2015 un taux de recyclage des matières organique de 45 % pour les déchets ménagers et, depuis 2012, de 75 % pour les déchets des entreprises et les emballages. Par ailleurs, le traitement des déchets représente souvent un poste important dans les industries agroalimentaires avec un coût pouvant aller de 9 à plus de 330 €/t en fonction du type de produit et de la méthode de valorisation. Ainsi il, est dès aujourd’hui nécessaire pour les industriels de réfléchir à la manière dont sont traités ces déchets et aux possibilités d’optimisation de ce traitement. C’est pourquoi l’EABFC  souhaite, réaliser sur la région Bourgogne-Franche-Comté une, cartographie visant à identifier les gisements présents au niveau régional (nature, volumes, traitement…) pour enfin proposer des pistes d’amélioration avec notamment l’engagement d’une réflexion sur le développement d’une ou plusieurs unités de méthanisation. Ce programme aura un double impact pour les industriels en leur permettant de réaliser des économies substantielles tout en poussant encore plus loin leur démarche environnementale.

Objectifs :

Le programme collectif aura pour but d’initier et piloter une démarche globale d’amélioration de la valorisation des déchets organiques en Bourgogne-Franche-Comté. Cette démarche passera par la mise en place d'un système de proximité chargé d'animer et d'encadrer l'opération avec pour objectifs de sensibiliser les entreprises, participer à la lutte pour la réduction et la valorisation des déchets, identifier les gisements de déchets organiques issus des IAA franc-comtoises, identifier les partenariats économiques possibles et proposer des solutions collectives et individuelles de gestion des déchets organiques.

En pratique :

L’action conduite par l’ EABFC sera mise en œuvre par l’ ARIATT par, dans un premier temps, la réalisation d’une cartographie des opportunités bourguignonnes de valorisation des déchets organiques qui complètera celle réalisée en 2016-2016 en Franche-Comté. Dans un second temps, les opportunités identifiées seront précisées et accompagnées à l’aide par exemple de groupes de travail locaux.

Les partenaires de l’action :

L’action collective est portée par l’ EABFC en partenariat avec l’ARIATT, l’ARIA Bourgogne et l’ ADEME, également co-financeur auprès de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

+ D’infos :

Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez plus de précisions sur ses modalités ?  Contactez l' Ariatt au 03.81.25.04.00 ou sur ariatt@ariatt.fr

Financeurs :

Actions à l'International

  • Visuel 1

Contexte :

Les produits issus des entreprises agroalimentaires représentaient 13 % des exportations de la Région en 2015 selon la DRAAF. L'agroalimentaire est en effet un secteur industriel important pour le commerce extérieur régional. Face à l'enjeu que représente l'internationalisation comme levier de développement et de croissance, la volonté des pouvoirs publics est de passer d'un accompagnement des entreprises à l'export vers une démarche globale et collective.

Objectifs :

Dans ce contexte, l'EABFC met en place un programme d'Actions à l'International. Ce programme a pour objectif d'encourager l'internationalisation des PME dans les secteur agroalimentaire et de favoriser la création d'une dynamique d'entreprises en Bourgogne-Franche-Comté. Il s'agira de rassembler les entreprises leaders déjà compétentes pour apporter leur expérience et inciter les autres à exporter. Une de nos missions est donc de renforcer les liens entre les entreprises de la Grande Région, les amener à mieux se connaître pour leur permettre de collaborer.

En pratique :

Les 3 leviers pour mettre en place ce programme : IDENTIFICATION DES BESOINS DES ENTREPRISES :
  •         Visites en entreprises
  •         Réunions d’échanges
  •         Réalisation d’un état des lieux de l’export des IAA sous forme d’annuaire
SENSIBILISATION & COMMUNICATION :
  •        Rencontre avec des partenaires spécialisés
  •        Veille réglementaire auprès d’organismes spécialisés
FORMATION & INFORMATION :
  •        Organisation de réunions d’échanges Export et sessions de formation
+ D’infos : Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir d'avantage ? Contactez-nous au 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

Financeurs :

Accompagnement au renforcement des compétences des salariés

Contexte :

Dans toute industrie la question des ressources humaines est un point crucial, en effet pour qu’une entreprise se développe correctement il est primordial pour le dirigeant que ses équipes soient constituées d’un personnel compétent, motivé et attaché à son entreprise. Cependant, les dirigeants francs-comtois rencontrent parfois des difficultés de recrutement dû à une attractivité de la zone frontalière et le besoin d’une main d’œuvre importante. L’ARIATT, à travers ses prospections, ses réunions d’échanges, ses rencontres, a constaté la nécessité d’aider les entreprises et ses salariés sur les thèmes de la formation, de l’attractivité et de la promotion de la filière. Dans ce contexte, l’ARIATT à accompagné les salariés des entreprises agroalimentaires franc-comtoises à consolider leurs acquis, leurs compétences et leurs expériences. De plus, par son rôle d’interface, l’ARIATT a pu aider les chefs d'entreprises à créer des emplois, sécuriser les parcours professionnels de leurs salariés, ou encore renforcer le dialogue social entre les parties prenantes.

Objectifs :

Cette action avait pour objectif de renforcer l’accompagnement sur les savoirs de base et l’environnement de travail (action de développement des compétences, valorisation des compétences acquises etc.), et d’encourager les parcours qualifiants, le développement des démarche de Valorisation d’Acquis d’Expérience ou encore la transmission des savoir-faire. Pour développer et valoriser les compétences des salariés, il était impératif de sensibiliser les entreprises sur le sujet, afin que les cadres deviennent un relais et sensibilisent à leur tour leurs équipes.

En pratique :

En pratique, dans le cadre de la Commission RH de l’ARIATT, un sondage a été réalisé auprès des cadres en ressources humaines et auprès des salariés sous la forme de deux questionnaires adaptés. Ils ont été distribués aux entreprises de la région afin d’identifier leurs besoins autour de la thématique des ressources humaines. Après exploitation des résultats, une collaboration a été enclenchée avec plusieurs organismes comme l’OPCALIM, l’IFRIA BFC, ou encore l’APEC. Ainsi, 3 réunions d’information, d’échange et de dialogue ont eu lieu en 2015, elles abordaient toute la thématique générale « Les outils pour le développement des compétences des salariés », chacune permettait ensuite de réaliser un focus sur un outil particulier, suite aux retours sur les besoins des cadres et des salariés issus du sondage. La première réunion portait sur la Valorisation d’Acquis d’Expérience (VAE), la seconde sur le Compte Personnel de Formation (CPF) et la dernière sur le Certificat de Qualification Professionnel (CQP), elles ont été étayées par des témoignages de salariés ayant utilisé personnellement ces outils, et chaque démarche a été expliquée par des experts. Ces journées ont été organisées par l’équipe ARIATT et co-animées bénévolement par le Président de la commission RH de l’ARIATT, M. Jean-Louis Lopez, Directeur RH de la société Jean-Louis Amiotte & Morteau Saucisse. Celui-ci a participé et aidé à l’organisation de chacune des réunions et a effectué une sensibilisation sur l’Entretien Annuel Obligatoire. Le bilan final est très positif, les débats furent nourris et les nombreuses questions lors des réunions démontrent que cette sensibilisation était nécessaire. En tout, ce sont 29 salariés, issus de 13 entreprises différentes qui se sont joints au programme collectif ARIATT, afin de s'informer et d'échanger sur le renforcement de leurs compétences ! Dans sa mission d’intérêt général, l’ARIATT va continuer l’accompagnement des salariés de la filière agroalimentaire au renforcement de leurs compétences, via la poursuite de la sensibilisation des entreprises aux outils disponibles, l’ARIATT restera alerte quant à la suite donnée par les participants au programme, avec l’éventuelle mise en place de démarche d’accompagnement par les salariés.

Les partenaires de l’action

Cette action a été soutenue par la DRAAF et la Région Franche-Comté, l’ARIATT a pu compter sur la collaboration et la participation active de l’OPCALIM, l’IFRIA BFC, l’APEC, les ENILs, Pôle Emploi, ainsi que des entreprises plus expérimentées dans le domaine. Les partenaires sociaux sollicités ont éprouvé un fort intérêt pour cette action et ont estimé que ce programme désormais achevé, était très innovant.

+ D’infos :

 Contactez-nous : ariatt@ariatt.fr ou au 03 81 25 04 00

Financeurs :

Bilan Carbone® 2

  • Visuel 1
  • Visuel 1

Contexte :

La réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) s’inscrit dans un contexte riche en enjeux économiques, réglementaires et environnementaux. Le prix des énergies fossiles a pratiquement doublé en 10 ans, l'amélioration de l'efficacité énergétique et l'atténuation de l'intensité carbone sont devenues nécessaires et revêtent un enjeu stratégique et managérial majeur pour les entreprises, collectivités et administrations. De 2010 à 2013, l’ARIATT a accompagné 5 entreprises dans la réalisation de leur Bilan Carbone.

Suite à ce programme, plusieurs entreprises se sont manifestées pour connaître les postes d’économies prioritaires et les possibilités d’action au sein de leur structure, sans même être concernés par l’obligation légale concernant les diagnostics Gaz à Effet de Serre. Les coûts importants liés à la réalisation du Bilan Carbone® ainsi que le caractère exemplaire de l’implication de ces entreprises ont conduit l’ARIATT à proposer une action Bilan Carbone® 2 à la suite des actions menées depuis 2010.

Résultats :

L’action collective s’est terminée en août 2016 avec la réalisation de 2 nouvelles études dans les entreprises Naturalim France Miel (39) et Pâturages Comtois (70). Les résultats, particulièrement intéressants et surprenants, ont d’ores et déjà conduit à la mise en œuvre d’actions de réduction pertinentes, économiquement rentables et positives pour l’image de l’entreprise. La compilation des résultats et préconisations a permis de faire ressortir de manière concise les principaux enjeux ainsi que des démarches de réduction des émissions applicables dans les entreprises et généralement conseillées lors des études. Vous pouvez consulter une synthèse des résultats à travers l'infographie présentée ci-dessous. (cliquez sur l'image)

Les partenaires de l’action :

Porté par l’ARIATT, ce programme national est financé par l’ADEME.

+ D’infos :

Vous pouvez contacter l'ARIATT au  03 81 25 04 00 ou sur ariatt@ariatt.fr

Presentation_Bilan_Carbone_2.pdf ( 271,38Ko - 30/11/2015 )

Financeurs :

SOGIA « Systèmes d’Organisation et de Gestion Industrielles Améliorées »

  • Visuel 0

Contexte

 De l’expression du besoin client au produit livré conforme au cahier des charges, de nombreuses informations circulent au sein de l’entreprise tout au long du processus de production pour répondre aux critères de quantité, qualité, coûts et délais négociés, d’où la nécessité de disposer de systèmes de gestion d’information performants, sûrs et réactifs. Or, en matière de gestion industrielle et plus particulièrement de GPAO – ERP, on constate généralement que 80% des PME sont équipées mais que 50% de celles-ci n’ont pas fait le meilleur choix ou que leur outil n’est plus adapté à leurs besoins. Parmi celles qui ont fait un choix adapté, 75% l’utilisent avec difficultés car les processus de gestion industrielle en place ne sont pas adaptés à l’évolution de l’environnement, le système est mal paramétré et/ou mal dimensionné.

 Financée par le Conseil régional de Franche-Comté et les Conseils Généraux du Doubs, du Jura et de la Haute-Saône, cette action vise à aider les entreprises à rendre plus efficace leur organisation et leur gestion industrielle, à améliorer l’intégration et/ou l’optimisation de l’utilisation d’un système d’information et à transférer auprès des industriels les bonnes pratiques en matière de gestion industrielle.

 

Accompagnement proposé

 L'ARIATT propose en 2013 d'accompagner 5 entreprises pilotes dans un diagnostic de leur organisation et de leur gestion industrielle et de les guider dans l’optimisation de leur fonctionnement :

 1. Diagnostic de l’organisation de l’entreprise et de son système d’information : 2.5 jours

  • recensement de tous les échanges d’informations existants entre chaque fonction structurante

 2. Validation d’un plan d’actions : 0.5 jour

  • proposition d’axes d’amélioration

 3. Formation inter-entreprises : 2 jours

 4. Accompagnement individuel : 5 jours

  • mise en œuvre des recommandations formulées dans le plan d’actions

 5. Restitution finale inter-entreprises : 1 jour

 

L'accompagnement sera réalisé par un consultant spécialisé (PI Consultants). Le coût global de l’action est de 3 000 € HT par pilote, pour 11 journées d’accompagnement (8 jours en individuel et 3 jours en collectif).


Modalités pratiques

Le programme collectif se déroulera de janvier 2013 à décembre 2013.


Si vous êtes intéressés par cette action, vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire en contactant :

 - chargedemission@ariatt.fr - 03 81 25 04 00

Créativité et Innovation en Industries Agroalimentaires

Objectif:

Conduit en partenariat avec les ENIL de 2010 à 2013, ce programme collectif avait pour objectif de promouvoir l'innovation dans les IAA régionales en accompagnant 6 entreprises pilotes dans la conduite de leur projets autour de 4 grandes thématiques:

- Produits et Process.
- Communication et Marketing.
- Management et RH.
- Planification et Gestion des Flux.

Grâce à l'intervention de consultants experts, les industriels sélectionnés ont pu mener à bien leurs projets à travers un accompagnement de 8 jours pour 2 500 € HT.

Entreprises pilotes:

Jean-Louis Amiotte - Produits et Process
Naturalim France Miel - Communication et Marketing
Chays Frères - Management et RH
Fromagerie Milleret - Planification et Gestion des Flux
Bouvard Alina Industries - Produits et Process
SCAF du Haut Jura - Produits et Process / Planification et Gestion des Flux / Management et RH

Résultats

Les réssultats présentés à la filière sont accessibles dans la Lettre ARIATT n°51 disponible ici
Pour plus d'informations vous pouvez contacter M. Jonathan Coquelin - 03 81 25 04 00 - jcoquelin@ariatt.fr

LETTRE-51-ARIATT.pdf ( 485,59Ko - 10/06/2015 )

Nettoyage: pour une hygiène maîtrisée à moindre coût

L'ARIATT a identifié 5 entreprises pilotes pour réaliser sa nouvelle action collective Nettoyage pour une hygiène maîtrisée à moindre coût. Ce programme est soutenu par le Conseil régional de Franche-Comté et les Conseils généraux du Doubs de Haute-Saône ainsi que le Jura.

Contexte

Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux en agroalimentaire. Leur bonne mise en œuvre permet à l'entreprise de garantir la salubrité du matériel et des locaux, ce qui est une des clés pour garantir la sécurité alimentaire des produits mis sur le marché. Des procédures et des enregistrements doivent ainsi être mis en place, suivis et contrôlés par les salariés. Ces actions sont souvent réalisées de façon routinière, l'objectif recherché étant la propreté. Cependant, cette étape n'est pas créatrice de valeur pour l'entreprise et représente plutôt un poste de dépenses, en termes de :
  • Temps de non productivité,
  • Main d'œuvre,
  • Intrant ( produits de nettoyage, eau, ...)
  • Production d'effluents,
  • Énergie.
L'action proposée par l'ARIATT a pour objectif d'identifier les points de progrès de votre étapes de nettoyage et de désinfection : amélioration de la conception hygiénique, optimisation de mode opératoire, diminution des consommations d'eau, d'intrants chimique... tout en maintenant l'efficacité du nettoyage de la désinfection, un vrai challenge !

 Accompagnement proposé

L'ARIATT  a proposé à un groupe de 5 IAA d'être les pilotes de cette action de progrès* qui s'achèvera en août 2012. Le programme intègre des phases d'accompagnement individuelles et collectives :
  • Audit :
Diagnostic des opérations de nettoyage et de la conception hygiénique des lignes, Visite approfondie des installations, identification des points critiques, diagnostic de l'organisation des opérations de N&D et de leur efficacité, caractérisation des consommations.
  • Formation collective fonction des résultats des diagnostics,
Un rappel sur le nettoyage sera réalisé. La conception hygiénique et la maîtrise du risque sanitaire sont les thèmes qui seront abordés. L'optimisation du nettoyage en place et les consommations en eau feront aussi partie intégrante de cette journée de formation.
  • Restitution individuelle de l'audit,
  • Accompagnement technique à la mise en œuvre d'un plan d'action,
  • Restitution collective.

Avancement de l'action

Une réunion de restitution est venue clôturer cette action le 5 Juillet 2012 à Pirey. Lors de cette rencontre riche en échanges, la trentaine de participants a pu découvrir les axes de progrès mis en évidence au sein des IAA pilotes. Vous trouverez dans la lettre ARIATT n° 48 les témoignages de ces dernières ainsi que ceux des consultants qui les ont accompagnées.

Performance Logistique

  • Visuel 0

Dans le cadre de la tranche 2010-2011 du Plan d’Actions de Progrès (PAP), mis en œuvre au bénéfice des IAA agroalimentaires franc-comtoises. Les entreprises régionales ont retenu comme action collective prioritaire la « Performance logistique ». Cette démarche est pilotée par l’ARIATT et soutenue par le Conseil Régional de Franche-Comté, les départements du Doubs, du Jura et de la Haute-Saône,

En effet, avec des moyens de production performants et flexibles, l’organisation amont et aval des entreprises deviennent la clé de la réussite dans « la course contre la montre » pour livrer le client. Chacun des maillons de la chaîne logistique se doit d’être performant. Quand bien même les demandes des clients sont fractionnées et aléatoires, leur prise en compte par un processus de gestion des prévisions permet d’anticiper et d’agir plutôt que subir. La planification de la production permet elle d’organiser et d’adapter les moyens de production aux demandes des clients.

Quel que soit le mode de gestion retenu pour les étapes de stockage, d’expédition et de transport, ils doivent répondre précisément aux besoins des clients. C’est pour garantir cet impératif que la mise en place de cadres précis définissant les modalités de fonctionnement est nécessaire.

Déroulement :
Cette action collective a porté sur l’optimisation de la logistique des entreprises agroalimentaires régionales. Elle a permis d’accompagner un groupe pilote de 5 IAA franc-comtoises, sur une durée de 12 mois 
de façon concrète : formation, diagnostic et suivi. Un rendu a également été effectué auprès de la filière permettant une présentation de la dynamique impulsée par cette démarche.

CP_Ariatt_Restitution_Action_Perf_Logistique_2011_06_29.pdf ( 486,44Ko - 13/04/2012 )

Bilan Carbone

  • Visuel 0

L’application au niveau national du Grenelle de l’environnement impose d’ici fin 2012 aux

entreprises, collectivités et administrations concernées la réalisation d’un bilan des émissions de
GES.
Cette démarche s’inscrit directement dans la suite des accords passés lors de la Conférence
annuelle des Nations-Unies de Durban en 2011 qui prévoit un pacte global d’ici 2015 pour limiter
le volume d’émission des GES.
A ce contexte de lutte contre le changement climatique, s’ajoute la notion d’affichage
environnemental
qui vise à informer et sensibiliser les consommateurs aux impacts
environnementaux des produits. Parmi ceux-ci figure en première place l’enjeu «
Carbone » : il sera présent sur l’ensemble des affichages, notamment sur les produits
alimentaires.
Face à ce cadre réglementaire, s’ajoute la hausse du coût des ressources
énergétiques. Le prix des énergies fossiles a pratiquement doublé en 10 ans,
l’amélioration de l’efficacité énergétique et l’atténuation de l’intensité carbone
sont devenus  un enjeu stratégique et managérial
majeur pour les entreprises.

Le programme collectif piloté par l’ARIATT financé par l’Agence Nationale pour le Développement de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME) et le Fond Européen de DEveloppement Régional (FEDER) avait pour but de conduire les entreprises agroalimentaires franc-comtoises à travers cette démarche et de les accompagner dans la mise en place des plans d’action résultant des études.

L’action  a permis de mettre en évidence dans les
4 entreprises des émissions totales de 595 000 T de CO2 dont plus de 90 %
sont dues à la production de la matière première
. Cette particularité
fait que l’ARIATT a choisi lors de ses présentations et réflexions
de proposer aux entreprises un Bilan Carbone® proprement dit et
une « Contribution Carbone » reprenant les mêmes données mais
en écartant la production de la matière première principale : lait,
viande… (sont conservés à titre de matière première de second rang
les ingrédients utilisés dans la fabrication par exemple).

Parmi les émissions liées à la Contribution Carbone environ 5% (2 000 tonnes) ont été estimées
comme facilement économisables et ne nécessitant pas ou peu
d’investissements. Il s’agit notamment de la réduction des fuites
de gaz, du passage au super poids-lourd ou du changement de
conditionnement des produits de nettoyage.

Une description plus complète des différents résultats du programme est disponible dans la lettre ARIATT n°47

 

Si vous êtes intéressé par les résultats de ce programme, merci de contacter :
Jonathan COQUELIN à l'ARIATT au 03 81 25 04 00 ou stage@ariatt.fr
  

Maîtrise de l'Energie

L’énergie est une ressource indispensable au fonctionnement des IAA : il s'agit de nos jours d'un poste de dépenses important et à part entière dans une entreprise. De plus, les considérations environnementales accentuent les préoccupations énergétiques des industriels.

La Franche-Comté est composée majoritairement de PME et de PMI ne possedant souvent pas les compétences en interne pour répondre aux problématiques énergétiques.  C’est pourquoi, l’ARIATT grâce au soutien de l’ADEME et du Conseil régional de Franche-Comté, a décidé de monter un programme collectif à destination des industriels de l’agroalimentaire franc-comtois.

L’objectif de l’action portée par l’ARIATT était de créer un programme collectif permettant de répondre aux attentes des entreprises agroalimentaires. Ce programme a fait appel à des experts dans le domaine de l’énergétique, qui sont intervenus dans un délai relativement court et avec de faibles investissements financiers pour les entreprises. L’articulation du programme a permis de répondre au mieux aux différentes attentes des industriels.

Pour ceux souhaitant une évaluation rapide du potentiel d’économies d’énergie de leur site, le pré-diagnostic a constitué une réponse adaptée, grâce à la mise en place d'une véritable comptabilité de l'énergie.

Le diagnostic fut quant à lui une solution proposée aux entreprises souhaitant une étude poussée de leurs équipements de production avec des conseils étudiés spécifiquement pour leur structure.

Le programme est actuellement terminé et les résultats ont d'ores et déjà été présentés dans la lettre ARIATT n°41 et le Communiqué de presse de fin de programme.

Pour plus d'informations sur ce programme, merci de contacter :
Jonathan COQUELIN à l'ARIATT au 03 81 25 04 00 ou stage@ariatt.fr

Protection contre la biocontamination des matériaux en contact avec les produits agroalimentaires à l'aide de co-produits fonctionnalisés issus de la biomasse

L'ARIATT a été partenaire de ce programme qui s'est terminé en avril dernier.

Ce projet qui était piloté par l'ENSMM, visait à protéger les surfaces en contact avec les produits agroalimentaires, en les recouvrant par des revêtements élaborés à partir de protéines ou peptides végétaux fonctionnalisés.

L'action était financée par l'ADEME et associait deux centres INRA spécialisés dans la bioadhésion, l'INRA de Nantes et l'INRA de Massy, ainsi que diverses sociétés impliquées dans l'agroalimentaire et les biotechnologies.


L'ARIATT avait pour mission de :

- recenser les entreprises agroalimentaires de Franche-Comté susceptibles d'accueillir un tel projet,
- établir le lien entre les entreprises agroalimentaires de Franche-Comté et l'ensemble des partenaires,
 
L'ARIATT diffusera aussi, au bon vouloir des partenaires, les informations considérées comme non confidentielles auprès de l'ensemble des industriels de la région et des centres de compétence associés.

Réseau Alimentaire Grand Est (RAGE)

  • Visuel 0

Dans le cadre du Réseau Alimentaire Grand Est (RAGE*), l’ARIATT s’est lancée fin 2006 dans la réalisation de 2 programmes collectifs : « Terroir et Nutrition » et « Produits agroalimentaires et Eco-conception des emballages ».

* RAGE regroupe 5 CRITT (Centre Régional d'Innovation et de Transfert de Technologie) dont l'ARIATT, impliqués dans l'activité économique agroalimentaire des régions suivantes : Alsace, Bourgogne, Champagne Ardenne, Franche-Comté et Lorraine. L'objectif de ce réseau est de coordonner et d'effectuer des études thématiques avec la collaboration de partenaires de l'industrie agroalimentaire du Grand Est (un par région).

Terroir et Nutrition

Le premier programme a visé à sélectionner, dans chaque région du grand est, un produit typique, d’en dégager des marqueurs nutritionnels positifs et d’en établir une emprunte nutritionnelle. Ces résultats devrant faire émerger les atouts et les faiblesses de chaque produit cible de manière à en extraire des axes de communication marketing ainsi que des pistes d’amélioration. La finalité étant d’optimiser la qualité nutritionnelle du produit selon les recommandations du PNNS et de l’AFSSA.
Fin 2007, les régions ont sélectionné leurs produits : la choucroute pour l’Alsace, les escargots à la bourguignonne pour la Bourgogne, le fuseau lorrain pour la Lorraine , le comté pour la Franche Comté.
Les critères nutritionnels sélectionnés ont été analysés à la fin de cette même année. L’analyse des résultats ainsi que les premières pistes de communication sont parvenus fin avril 2008, un recueil destiné à la diffusion auprès des industriels des 5 régions a ensuite être rédigé en septembre 2008.

Ce programme s’est fait en collaboration avec les 5 CRITT du Grand Est : le CRITT Aérial (Alsace), le Welience agroalimentaire (Bourgogne) et le CNRT Emballage-Conditionnement (Champagne-Ardenne),l’AGRIA (Lorraine), l’ARIATT (Franche-Comté) ainsi que le CIGC pour la partie comté en Franche Comté.

Version_finale_guide_TN.pdf ( 4 202,79Ko - 13/04/2012 )

Responsabilité Sociétale des Entreprises

Contexte

Tout en gardant à l’esprit que leur but principal est la création de richesses, les entreprises sont questionnées et interpellées, par différents partenaires sur leur prise en compte du développement durable. En tant qu’animateur de la filière agroalimentaire franc-comtoise, l’ARIATT se doit d’accompagner les entreprises dans une démarche de responsabilité sociétale.

Objectifs

Les entreprises agroalimentaires de Franche-Comté ont mandaté l'ARIATT pour organiser une action collective « Responsabilité Sociétale des Entreprises » à leur profit. C’est ainsi que l’ARIATT leur a proposées aux  de faire un état des lieux de leur structure au regard des différents piliers de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Pour chaque entreprise pilote, le but était de :

-            Faire un état des lieux de sa structure au regard du développement durable.

-            Apprendre à communiquer autour des bonnes pratiques RSE.

-            Valoriser son implication dans une démarche RSE auprès de ses collaborateurs, de ses consommateurs, etc.

 Au niveau collectif, l’objectif était de :

-        Informer les industriels des enjeux du développement durable et de la RSE.

-        Connaître les recommandations stratégiques et les plans d’actions RSE.

-        Partager les bonnes pratiques RSE.

-        Faire naître des vocations au niveau régional.

-        Développer une image de qualité et de spécificités du terroir franc-comtois au niveau national et international.

Les partenaires de l’action

Partenaire technique : RSE Développement – Marc Jacouton

Les entreprises pilotes

En 2014, 5 entreprises pilotes ont été identifiées : - Agrodoubs (25) - Bouvard Alina (39) - Dijon Céréales (39) - Jean-Louis Amiotte et Morteau Saucisse (25) - Monts & Terroirs (70)

En pratique  

13 jours d’accompagnement dont 8 de manière individuelle. Participation financière de l’entreprise : 3500 € HT

Calendrier

L’action a commencé en 2014 et s'est terminée fin décembre 2016.

+ d’infos

 Pour plus de détail, nous vous invitons à consulter la Lettre d'info de l'ARIATT n°62 "Responsabilité sociétale des entreprises : une riche aventure de trois ans !" + le reportage vidéo qui a été réalisé lors de la réunion de restitution le 29/11/2016.

Cette action vous intéresse ? Vous voulez plus d’informations sur ce programme ?

Pour cela, vous pouvez nous contacter au 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

 

 Financeurs :

  •   
  •      Conseil Départemental du Jura  

 

 

Boîte à Outils Performance Industrielle en Agroalimentaire

Contexte :

Suite à notre conjoncture économique actuelle, les entreprises agroalimentaires se doivent de rester compétitives. A l’échelle des grands groupes, ce savoir se joue par la maitrise des coûts, la qualité du produit, les innovations proposées et les délais de livraison. Seulement en considérant des structures de plus petites tailles, ces critères ne sont pas les premiers leviers de la performance d’une entreprise, la maitrise des procédés et des activités (communication, logistique)  accompagnent sa création de valeur.

Les TPE ont besoin d’intégrer des démarches d’amélioration continue en mettant en place différentes méthodes clés de performance industrielle.  Ces méthodes doivent bien évidemment être adaptées pour faire en sorte qu’elles soient accessibles à cette typologie de structure.

Objectifs :

Afin d’aider les Petites Entreprises et plus particulièrement les TPE Agroalimentaires de Franche-Comté, l’ARIATT a organisé une action collective spécifique à ces entreprises pour valoriser leurs produits.

Le principal objectif de ce programme était d’identifier les besoins des entreprises en terme de performance industrielle et de les accompagner dans leur déploiement. Elles pourront assimiler et appliquer des méthodes de travail centrées sur la dynamique de progrès impliquant le gérant et l’ensemble de l’équipe.

Les méthodes clés déployées peuvent être :
            -        L’optimisation de la fonction Maintenance
            -        La réduction des temps de changement de fabrication (méthode SMED)
            -        L’amélioration de l’ergonomie des postes de travail
            -        La mise en place d’un suivi de productivité (indicateur TRS – Taux de rendement synthétique)
            -        La mise en œuvre de la démarche de travail

Les partenaires de l’action :

Partenaire technique : PI Consultants Associés - M Stéphane Baelde

Les entreprises pilotes :

L’ARIATT a accompagné 6 entreprises pilotes franc-comtoises :

- Courtoy SARL (70)
- l’ENIL de Mamirolle (25)
- La Fromagerie Badoz (25)
- La Fromagerie des Coteaux de Seille (39)
- Naturalim France Miel (39)
- Aux Papys Gustatives (90)

En pratique :

8 jours d’accompagnement dont 5 jours en individuel.
Participation financière de l’entreprise : 2 500 € HT.

+ d’infos

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter la Lettre d'infos de l'ARIATT n° 60 "Boîte à Outils – Performance Industrielle en agroalimentaire : 6 TPE/PME témoignent"

Nous restons à votre disposition pour plus d'informations au : 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

 

DRAAF/SRETE    Conseil Départemental du Doubs

 

 

Actualisez votre système qualité

  • Visuel acheve

Contexte 

L’obsolescence des systèmes qualité des entreprises agroalimentaires est accélérée par un double phénomène : l’évolution de la réglementation et l’exigence d’une plus grande transparence de la part des consommateurs. Un enjeu auquel s’ajoute les demandes constantes des clients vers plus de certifications (ISF Food, ISO 22 000, FSSC 22 000, BRC…).

Au programme 

Diagnostic du système Qualité : définition des points d’amélioration

Accompagnement personnalisé :
mise en place d’un plan d’actions selon les priorités de l’entreprise. Par exemple :
  • Accompagner les entreprises vers la mise en place de démarche HACCP et de Plan de Maîtrise Sanitaire
  • Conseiller dans la mise au point de démarches d’amélioration continue
  • Accompagner dans les démarches de demandes d’agréments sanitaires
  • Accompagner et préparer les entreprises vers l’obtention de certifications ou normes Qualité (IFS, ISO 22 000, FSSC 22 000…)
  • Accompagner dans le déploiement des nouvelles versions des certifications et normes

Les partenaires de l'action 

Cette action est menée grâce au soutien de la Région Bourgogne-Franche-Comté

+ d'infos 

Contactez : christophe.breuillet@area-bfc.fr 

Plaquette_Accompagnement_Qualite_REGION.pdf ( 717,43Ko - 11/12/2018 )

Financeurs :

Management de la Qualité en agroalimentaire

  • Visuel 0

Contexte 

Un fonctionnement optimal de la Qualité entre tous les services de l’entreprise représente un enjeu considérable. Face à une réglementation agroalimentaire en constante évolution, cette action collective vous permettra d’aligner les objectifs de la Qualité avec ceux de la Production, évitant ainsi de faire subir à votre entreprise tout dysfonctionnement potentiellement coûteux (non conformité, réclamation clients, manque de relevés de traçabilité...). Comment les équipes Qualité peuvent-elles accompagner la production dans la mise en place des nouvelles exigences ? Comment valoriser en interne les enjeux de la Qualité (importance des contrôles, des relevés...) comme un incontournable de la chaîne de production ?

Au programme 

Informer et former les équipes 

Réunions d’information
  • Nouvelles versions des règlementations et certifications pouvant impacter la production
  • Réflexions collectives sur l’identification d’actions d’optimisation
Sessions de formation
  • Du personnel de production
  • Des responsables et techniciens qualité

Accompagnement individuel

  • Diagnostic et sélection des procédures qualité indispensables à l’entreprise
  • Définition et mise en place d’un plan d’actions personnalisé selon les réflexions conjointes des équipes des différents services (qualité et production, logistique et gestion des stocks...)

Les partenaires de l'action 

Bénéficiez des compétences d'un consultant-formateur d’Alqual, organisme spécialisé dans la formation, le conseil et l’expertise en agroalimentaire. Cette action est menée grâce au soutien de la DRAAF BFC

+ d'infos 

Contactez christophe.breuillet@area-bfc.fr 

Plaquette_Management_Qualite.pdf ( 602,03Ko - 11/12/2018 )

Financeurs :

L'Homme au coeur de la performance

  • Visuel 0

Contexte 

Comment faire du management un outil d’optimisation au service de la performance industrielle ? Pour répondre à cette problématique, l’AREA BFC (en partenariat avec le cabinet PI Consultants associés) accompagne cinq entreprises pilotes dans la mise en oeuvre de démarches d’amélioration continue en intégrant les problématiques de management. 

Objectifs 

  • Redéfinir votre démarche d’amélioration de la performance industrielle en plaçant l’humain comme la ressource incontournable de votre compétitivité.
  • Solliciter, motiver et accompagner le personnel dans tous les stades de réflexion du projet et dans l’optimisation de leurs activités.
  • Bénéficier de bonnes pratiques et d’outils de management adaptées au secteur agroalimentaire et personnalisés à chaque entreprise.

Au programme 

Diagnostic

4 jours de consulting par entreprise (2 jours à 2 consultants spécialisés en performance industrielle et en Ressources Humaines)

Le diagnostic personnalisé permettra de :
  • Analyser l’organisation actuelle
  • Identifier les pertes de performance
  • Recenser les axes de progrès
  • Construire un plan d’actions en mode collaboratif
  • Hiérarchiser les actions

2 ateliers collectifs

Au programme : retours d’expérience des participants et compléments méthodologiques et pratiques.
  • La place du management dans la réussite des démarches d’amélioration de la performance industrielle.
  • Performance industrielle : principes et enjeux.
Mise en oeuvre du plan d’actions : 2 jours sur site dans chaque entreprise. 
Les consultants accompagneront chaque entreprise dans la mise en oeuvre des actions de progrès identifiées lors du diagnostic.

Les partenaires de l'action 

Bénéficiez des compétences de nos experts : Stéphane Baelde (PI Consultants) spécialiste de l’amélioration de la performance industrielle en entreprise et le cabinet Angle RH, spécialiste des questions de Ressources Humaines.  Cette action est menée grâce au soutien de la DRAAF BFC. 

+ d'infos 

Contactez christophe.breuillet@area-bfc.fr 

Plaquette_Homme_au_coeur_de_la_performance.pdf ( 808,22Ko - 11/12/2018 )

Financeurs :

Croissance TPE

  • Visuel 0

Contexte 

L’AREA BFC accompagne les TPE de l’agroalimentaire dans la mise en oeuvre de compétences spécifiques répondant aux exigences du secteur agroalimentaire. Pendant un an, chaque TPE bénéficiera de l’accompagnement d’un référent AREA BFC dédié à la réalisation de ses projets.

Objectifs 

Cette action collective permettra aux TPE pilotes de bénéficier d’une expertise et mettre en place d’un plan d’actions visant à optimiser les processus internes au niveau :
  • des démarches qualité
  • des actions de performance industrielle
  • de la transition numérique
  • de la recherche de financements
  • de la communication
  • de la relation avec les pouvoirs publics

Pourquoi participer au programme ? 

Votre projet supervisé par un référent AREA BFC

  • La proximité d’un acteur local
  • Des compétences techniques par des experts de l’agroalimentaire
  • Un appui organisationnel

Votre accompagnement individualisé

  • Établir une réflexion stratégique de votre structure
  • La conduite de projets sur vos points de croissance (Qualité, RH, performance...)

Des ressources humaines, techniques et administratives mises à votre disposition

  • Une équipe technique ou experts thématiques dédiés à votre projet.
  • Un soutien administratif dans votre recherche de financements, le montage de dossiers

Les partenaires de l'action 

Cette action est menée grâce au financement de la Région Bourgogne-Franche-Comté. 

+ d'infos 

Contactez christophe.breuillet@area-bfc.fr 

Plaquette_Croissance_TPE.pdf ( 703,98Ko - 11/12/2018 )

Financeurs :

Gestion de crise et Traçabilité

  • Visuel 0

Contexte 

Mercredi 18 juillet 2018, à la suite de l’affaire du lait contaminé, la commission parlementaire a rendu ses conclusions et préconise une surveillance accrue des industriels de l’agroalimentaire.
Êtes-vous à jour de vos obligations actuelles et à venir ? Comment satisfaire l’exigence toujours plus accrue de vos consommateurs en terme de transparence ? Comment anticiper votre communication de crise pour informer de manière rapide et efficace vos consommateurs et distributeurs ?
L’évolution de la traçabilité s’impose plus que jamais comme un incontournable de l’industrie agroalimentaire alors n’attendez pas les nouvelles obligations et anticipez !

Au programme 

Traçabilité
  • Caractérisation et optimisation de la procédure traçabilité
  • Formalisation de la gestion des lots : éviter les produits non affectés, les lots vides, faciliter la traçabilité…
  • Connaissance « en temps réel » de la localisation des produits : quels outils mettre en place ?
  • Anticipation de la réglementation : quels nouveaux dispositifs suite à l’affaire Lactalis ? qui finance ces dispositifs ?
Gestion de crise : anticiper pour mieux gérer
  • Amélioration des procédures de retrait : anticipation, clarification, challenge, suivi...
  • La gestion de crise de A à Z : du début (et avant) à la fin (et après) de la crise, les comportements et la communication à adopter pour s’assurer une gestion efficace.
Identification et maîtrise des coûts associés à la traçabilité, à la gestion de crise et aux retraits des produits

Proposition d’outils et de méthodologies basés sur des outils numériques.

Les partenaires de l'action 

Bénéficiez des compétences de notre expert : Michel Conry (MC Qualité +) consultant et formateur en qualité, environnement et sécurité alimentaire. Cette action est menée grâce au soutien de la DRAAF BFC.

+ d'infos 

Contactez christophe.breuillet@area-bfc.fr 

plaquette_tracabilite.pdf ( 665,17Ko - 11/12/2018 )

Financeurs :

Numérique : véritable levier de progrès et de compétitivité pour votre entreprise

  • Visuel 0

Contexte :

Le numérique est partout ! Production, logistique, qualité et traçabilité, marketing, relation clients... il intervient à tous les niveaux de l’entreprise. 
Aujourd’hui l’industrie agroalimentaire est tiraillée entre une agriculture de plus en plus numérisée et des consommateurs hyper connectés. Et pourtant... les PME agroalimentaires restent encore trop peu numérisées. Si des outils numériques sont déjà en place, définir une stratégique numérique durable et cohérente avec la vision globale de l’entreprise reste un défi à relever. Etes-vous certain que votre entreprise est suffisamment numérisée pour rester compétitive ? 

Objectifs :

Le numérique facilite l'évolution et l'agilité de l'entreprise et favorise la prise de décision grâce à une communication interne et externe optimisée. 
Créateur de valeur ajoutée, de productivité et de rentabilité, il donnera un "coup de jeune" à votre entreprise.  Vous souhaitez augmenter l’efficacité et la rentabilité de votre entreprise ? Donnez-lui une âme pionnière en faisant partie des 6 entreprises pilotes et bénéficiez de l’accompagnement de l’AREA BFC et de Vitagora Nous vous apporterons les clés pour appréhender les enjeux, les opportunités et les outils nécessaires à une intégration pertinente et optimale du numérique dans votre entreprise. 

En pratique :

1 accompagnement individualisé (4j par entreprise)

  • État des lieux de votre entreprise vis à vis du numérique
Diagnostic de : o La mise en œuvre de la production
o L’organisation de la maintenance
o La mise en œuvre du développement produit
o De l’activité commerciale et des aspects de relation client
o De la communication entre les services et de la gestion de l’information
  • Les bénéfices du numérique pour votre entreprise
Synthèse de solutions adaptées à vos besoins tout en gardant une vision globale de la stratégie et des activités de votre entreprise.

  • Aide à la construction d’un plan d’actions
o Quelle stratégie numérique pour mon entreprise ?
o Quelle organisation est nécessaire pour mettre en oeuvre ce plan d’actions ?


Accompagnement dans la mise en place d’au moins un axe prioritaire

2 ateliers collectifs
  • Atelier 1 : réunion de travail avec les six entreprises pilotes de l’action
o Dans quelle mesure mon entreprise est exposée aux changements d’environnement ?
o Quelles sont les opportunités offertes par le numérique pour mon entreprise ?

  • Atelier 2 : conférences et expositions
o Les outils numériques et leurs usages : les solutions existantes
o Le rôle des technologies digitales dans l’entreprise performante
o Retours d’expérience des actions similaires.


  • Bénéficiez des compétences de nos experts : Stéphane Baelde (PI Consultants) spécialiste de la performance en entreprise et Sophie Reboud (Business School Of Burgundy), professeur à BSB et spécialiste des nouveaux business model dans l’agroalimentaire.

Les partenaires de l’action : 

L’action collective est portée par l’AREA BFC, en partenariat avec Vitagora, PI Consultants et BSB, et grâce au financement de la DRAAF BFC.

Plus d’infos…

Cette action vous intéresse ? Vous souhaitez plus de précisions sur ses modalités ?  Contactez l' AREA BFC au 03.80.78.97.91 ou christophe.breuillet@area-bfc.fr  

Plaquette_AREA_BFC_-_Numerique.pdf ( 648,56Ko - 07/12/2018 )

Financeurs :

Transfert de Technologies 2017-2018

TRANSFERT DE TECHNOLOGIES

Contexte :

L’innovation est une composante fondamentale du développement et de la compétitivité des entreprises agroalimentaires, les démarches, processus et moyens qui lui sont liés permettent aux industriels de réagir aux problématiques actuelles. Ils leurs offrent surtout la possibilité d’anticiper les opportunités futures et d’être proactifs face à un contexte en constante évolution tout en assurant leur développement à moyen et long terme.

Elle ne doit pas être limitée à de l’innovation produit, mais concerne également les composantes sociales, économiques et organisationnelle de l’entreprise.

L’intégration de l’innovation sous toutes ces formes dans la stratégie de l’entreprise doit être perçue comme un levier de compétitivité durable. Les entreprises doivent être accompagnées pour minimiser leurs prises de risques en mettant à disposition des compétences régionales et des coopérations nécessaires pour faire en sorte de passer de l’innovation au marché créateur d‘emploi.

L’accès aux nouvelles technologies, particulièrement les composantes numériques, est un facteur clé pour faciliter aux industriels cette démarche complexe d’innovation.

Les contraintes et enjeux inhérents à la filière en font un secteur particulièrement demandeur et exigeant sur la thématique du numérique. Les usages internes et externes de ces technologies se doivent en effet de prendre en compte les spécificités de la filière, notamment au niveau de la traçabilité, de la qualité et de la sécurité alimentaire.

Objectifs :

L’ARIATT, mandatée par l’EABFC, a pour objectif via ce programme collectif de s’appuyer sur ses compétences de CDT pour promouvoir l’innovation auprès des industries agroalimentaires de Bourgogne-Franche-Comté. L’ARIATT est en effet un acteur majeur de l’innovation au sein de la filière agroalimentaire, caractérisée par des besoins et attentes très spécifiques liés à des contraintes techniques, qualitatives, environnementales et réglementaires fortes. Ses compétences permettront à l’ARIATT d’accompagner les IAA régionales dans leurs démarches innovantes, avec un focus particulier sur la transformation numérique des entreprises, pierre angulaire de cette action.

En pratique :

Dans l’objectif de répondre aux attentes des IAA régionales sur l’Innovation et aux enjeux posés par la Transition Numérique, l’EABFC oriente ses démarches autours d’actions collectives et individuelles. Portées essentiellement par l’ARIATT, les démarches mises en œuvre ont pour but de favoriser le transfert de technologies et l’innovation entre les IAA régionales tout en traitant le fil rouge de la Transition Numérique. Afin de rester au plus proche des attentes des IAA régionales, les actions réalisées dans le cadre du programme TT 2017-2018 sont de 3 ordres :
- La veille : partie fondamentale du transfert de technologies qui permet l’acquisition de connaissances préalable à leur diffusion.
-  Les actions collectives : réponse à des problématiques régionales ou nationales en favorisant le partage de connaissances.
- Les actions individuelles : moyens d’identification des besoins sur le terrain et démarches mises en œuvre pour répondre aux problématiques rencontrées trop spécifiques pour être traitées collectivement.

Financeur de l’action :

  La Région Bourgogne-Franche-Comté

+ D’infos :

 Contactez-nous : au 03 81 25 04 00 ou ariatt@ariatt.fr

Lettre_d_info_Septembre_2017.pdf ( 514,48Ko - 09/01/2018 )

stream-xxx.net